Catégorie | Gastronomie

De la poire, du poirier, de la nature, de la culture…

Poires Comtesse

Le poirier commun, pyrus communis.L, comme beaucoup d’arbres de la famille des rosaceae, est originaire de Chine. Dans l’Antiquité, des descriptions d’Homère, qui le qualifie de cadeau des dieux, et de Théophraste, font déjà référence à ce fruit dont les Grecs étaient très friands. 
Les Romains développent véritablement sa culture et contribuent à sa diffusion en Europe. 
Caton l’Ancien, mentionne dans ses écrits De agricultura, six variétés de poiriers tandis que Pline l’Ancien, au début de notre ère, en distingue déjà plus de quarante.
(Lire la suite…)

Sur le chemin de l’école…

En septembre, les enfants reprennent le chemin de l’école et plutôt que de lézarder au soleil encore ardent, il faut s’activer pour se préparer à la mauvaise saison. Le potager, les arbres regorgent de trésors à cueillir, à ramasser. Ce qui était un divertissement est devenu au fil du temps une façon de vivre. Et ne rien concéder à l’industrie agro-alimentaire est une vraie satisfaction. (Lire la suite…)

De l’honneur, des abricots, et de la crème Chantilly…

Aux grandes heures de la cuisine française, Les cuisiniers ont souvent fait à leurs maîtres tous les honneurs qu’ils pouvaient mériter, perpétuant leur souvenir en nommant de leur nom des mets de premier choix. Le faste de la table des Condé était tel qu’il inspira nombre de recettes comme le filet de boeuf à la Condé, le potage à la Condé, le gâteau à la Condé et les abricots à la Condé

De l’acclimatation de l’abricot en France…

Louise Moillon, panier d'abricots 1634, Musée du Louvre, en dépôt au Musée des Augustins, Toulouse.

L’abricot occupe une place modeste dans les manuels anciens de pomologie. On peut expliquer cette situation par l’époque somme toute récente où l’abricotier fut introduit en Europe. La brève durée de cueillette et une fertilité très capricieuse n’encouragèrent pas non plus naturalistes et agronomes à gloser sur le sujet.
(Lire la suite…)