Mot clé : Esturgeon

Le caviar et la révolution…

Dès le XIVème siècle, on trouve mention de l’esturgeon dans des textes de Rabelais au menu de Pantagruel mais aussi chez Cervantes dans Don Quichotte. Louis XV goûte le caviar mais sa saveur ne le séduit pas du tout. Il faut attendre le XIXème siècle pour que des palais des tsars de Russie aux grands restaurants parisiens, le précieux caviar acquiert ses lettres de noblesse. Alexandre Dumas l’évoque dans son Grand dictionnaire de cuisine. Il note que les oeufs, salés et privés d’air, conservent leur fraîcheur durant tout le temps nécessaire au transport de la Caspienne à la table des amateurs européens.

L’esturgeon, poisson roi…

Un créac pris par P.Ephrem dit Marco, et R.Dubois.

Rescapé de l’époque jurassique, 180 millions d’années avant notre ère, mesurant couramment plus de 2 mètres, l’esturgeon européen, Acipenser sturio, est le poisson roi de l’estuaire. Il remonte de la mer entre mars et juin pour pondre dans les frayères de Dordogne et de Garonne. Après la ponte, les adultes retournent en mer. Les alevins restent 2 à 4 ans dans l’estuaire avant de rejoindre la mer. Chaque année, de mars à septembre, les juvéniles (4-14 ans) descendent, dans un bouillonnement, le fleuve vers le large. C’est la mouvée de la Saint-Jean. (Lire la suite…)